La cage de Redskin
vendredi, avril 14, 2006
  Plan prisonnier de guerre
Vêtu d'un treillis complet de marines américain, casquette, lunettes de soleil et rangeos, bien sûr !
Dans la rue, je me fais choper par derrière et plaquer au mur, pattes écartées, mains en l'air contre le mur pour ne pas tomber. Merde qu'est-ce qui m'arrive ?
Ferme ta gueule si tu tiens à la vie !
Des mains me palpent. Je ne sais pas combien il y en a.
Il a l'air désarmé !
Evidemment !! Qu'est-ce que je foutrais armé ?
On l'embarque ! Allez les mecs, au boulot !
Ma main gauche est saisie et mon bras retourné derrière le dos. Un contact froid, métallique, et le bruit caractéristique des menottes qui se referment sur mon poignet. Ma main droite suit le même chemin et je me retrouve la gueule écrasée contre le mur. Une boule est forcée dans ma bouche. Un bâillon !! Une sangle est bouclée fermement derrière ma tête. Mais qu'est-ce qu'ils me veulent ces mecs ?? Et ils me foutent un sac sur la tête. Une sorte de ceinturon est ensuite serrée au cou pour le maintenir en place. Ca doit être du cuir épais, car je n'entends plus grand chose. Un clic et je sens qu'on me tire par le cou. Une laisse !!!
Tant bien que mal, je marche dans la direction où on me tire. Une marche manque de me faire tomber en avant. Je monte dans une sorte de camionnette qui démarre sur les chapeaux de roues.
Après une bonne demi heure, on s'arrête, on me tire dehors et j'entends une porte qu'on referme derrière. Quelqu'un me palpe le cul et je sens une lame de couteau à travers le fond de mon treillis. Un courant d'air me caresse le trou.
Assieds toi doucement, salope !
Un contact froid et glissant. Un gode !! Ils veulent que je m'encule sur un gode !! Ils me poussent pour que ça rentre. Putain, c'est gros !! Je grogne dans le sac et me débats mais ça rentre inexorablement. Aïe aïe !! Mon cul va exploser, mais ça rentre toujours. Enfin je sens la chaise sous mes fesses. Le machin doit bien faire 25cm de long et, sachant ce que je suis capable de prendre dans le fion, au moins 6cm de diamètre. Je suis rempli et bouché comme jamais. Je n'ose pas trop bouger. Mes bras sont passés au dessus du dossier. Ils m'enlèvent les menottes pour me lier les mains immédiatement avec une corde. La corde est ensuite passée sur mes épaules, autour de mon torse et je me retrouve saucissonné sur la chaise. Pendant ce temps, des poignes fermes m'attachent les rangeos sous le siège. Une chaise à roulettes avec in pied central ! ILs forcent bien jusqu'à ce que mes pattes soient bien écartées et rajoutent des cordes pour que je ne puisse pas refermer les jambes. Me voilà bien !!

Le sac est retiré et je vois des flics cagoulés autour de moi. 4 mecs qui se marrent bruyamment en me mattant gigoter dans mes liens.
Gigote pas trop, tu es là pour pas mal de temps !
Et ils partent sans un mot. Je reste là pendant quelques heures, il me semble, saucissonné sur la chaise, bâillonné et enculé sur le gros gode. Putain, je bande à mort ! Ma queue n'a pas assez de place pour gonfler tellement les cordes sont serrées. Après quelques temps, ils reviennent.
On va jouer un peu avec le prisonnier !
La vareuse du treillis est déboutonnée violemment et ouverte de force sous les cordes pour exposer la poitrine.
Visez les nibards ! Il s'est fait percé les tétines et poser des anneaux ! Ca te plait, hein, salope ? Réponds pas, ça se voit au premier coup. Et bien, on va te les travailler un peu. Les pompes, vite ! Après cela il aura un vrai pi de vache à traire !
Il me tire sur les anneaux, les tourne, les triture. Je grogne dans la bâillon et je sens ma queue qui se gonfle au maximum. En plus je sens le gode qui m'agace la prostate. C'est sûr, s'ils n'arrêtent pas, je vais juter. Ils me lâchent enfin les tétines qui se dressent toutes droites avec les anneaux au bout qui se balancent. Un des flics me pose un cilindre de verre sur le sein gauche, enfermant le téton et l'anneau ensembles. Il enfile un tuyau en plastique à l'extrémité du cilindre, le relie à une pompe à main, et donne 4 ou 5 coups rapides. Mon sein est aspiré dans le cilindre et s'étire douloureusement. Il retire le tuyau et le cilindre reste collé à ma poitrine, bien dressé, comme une extension de mon sein. L'anneau cogne la paroi de verre quand je gigote. La douleur s'estompe et je serre les fesses sur le gode. Oh putain, c'est bon !!
Il recommence la même opération sur le sein droit et bientôt, ma poitrine est affublée de 2 excroissances de verre enfermant mes deux seins distendus et gonflés à bloc comme jamais ! Deux sexes suplémentaires qui semblent reliés à ma queue tellement je suis raide dans le treillis.
Puis ils m'abandonnent encore une bonne heure, seul, à saliver autour de la boule du bâillon et à mouiller le gode au rythme de mon sphincter.

Ils reviennent enfin pour me retirer les pompes à grands bruits. PLOP ! Une légère douleur, mais les tétines sont grosses, allongées et semblent en caoutchouc. Ils me refoutent le sac de cuir sur la tête mais pas la ceinture autour du cou. Et là, je sens deux bouches qui m'avalent les tétines et commencent à sucer. Je deviens dingue de plaisir. Les tétines sont devenues ultra sensibles et je vais juter. Ouah ! Je sens qu'on me passe quelque chose autour du cou qu'on ressert. Un noeud coulant !!
Gaffe, si tu jutes, on t'emmène dehors, on te trouve une belle potence et on te pend haut et court ! T'as une gueule à bien gigoter au bout d'une corde et on adorerait voir ça !

Vous me croirez si vous voulez : j'ai juté !
 
Comments:
je sais pas une ceinture,un collier,une civiere ouahh trop bien il ne reste plus que a te mettre un entonnoir dans la bouche ou un ecarteur buccale et tu es obliger d avaler tout ce qui passe par la ,te pincer le nez pour que tu soit obliger d avaler avant de respirer par exemple te faire avaler un melange d aliments(ex oeufs,lait,yaourt,jus d orange)quelque chose de pas tres bon a boire histoire que tu te debate bien dans tes liens comme une camisole de force la tete bien attacher
 
ou un sac de bondage
 
Oui tout ça ce sont de bonnes idées. L'entonnoir me plais bien. C'est vrai : qu'est-ce qui va les empêcher de pisser dedans jusqu'à me gonfler la panse ??
 
c quoi ton prochain plan que tu nous diffuse
 
Théoriquement ce devrait être le travail du cul une fois bien ligoté ou enchainé. Il n'y a pas eu de suggestions pour la suite de "prisonnier de guerre"
 
une fois qu il ton passer le neoud coulant autour du cou ils t emmenent dehors comme tu es la attache sur ta chaise il te mette dans l eau d une piscine ou dune riviere et fixe la corde a un arbre juste pour faire sortir ton nez afin que tu puisse respirer c est la corde qui tiend ta tete hors de l eau et bien evidement il s amuse a la faire descendre de temps en temps afin que tu puisse gigoter pour demander de l air ensuite a la place du baillon ils te mettent un entonnoir et immagine si ils descendent la corde un peu trop bas ou te faire avaler autre chose comme dans le commentaire au dessu
 
tu nous racontera la vrai suite ?????????
 
Des idées bien hardes. Ca se précise. L'entonnoir et le noeud coulant vont servir ! Reste à trouver la bonne branche pour la pendaison ...
 
une variante si c'est l'été.
tes kidnappeurs te mettent pratiquement nu; bien sûr, tu es serieusement bondé , et t"emmenent dans une prairie au soleil. Là ils t'enduisent de miel et de confiture. Bientôt nombre d'insectes(fourmis, abeilles, ...) parcourront ton corps sans que tu puisses rien faire
 
Bonne idée, mais la nudité n'est pas au programme. C'est toujours unif, skin, latex ou cuir.
 
bon alors c pour quand la prochaine galerie ???? bon encouragement
 
tres bien ce blog suis fan dz camisole aussi bonne continuation pour vos prochaine galerie
 
Je réfléchis sur un internement à l'asile d'aliéne. Cuir ou latex, ce n'est pas encore défini. Mais de toute façon ce sera un plan long, cagoulé, bâillonné, jambes bien ligotées dans une cellule capitonnée de faible dimension. Les sangles de la camisole devront être hyper serrées de façon à que l'emprisonnement et l'impuissance soient complets. L'internement devrait durer plusieurs semaines, à l'isolement total, visité seulement par les infirmiers, pervers eux aussi.
 
ouahhh super prend beaucoup de photos
 
Très bon, excellent le plug pendant que t'es ficelé sur ta chaise. Bravo, ton texte est à lire et à relire. En attendant la suite ...
Manu
 
SI TU SAVAIS CE QUE C EST QUE L ARMEE?
pour moi un kepi c est une merde
courageuse devant le faible et pereuse devant la force$
courageuse pour charger les trains de la mort pour auschwitz et pour escorter les trains jusqu a la frontiere allemande
sais tu que l armee francaise a fait en 100 ans plus de morts en afrique que les nazis en europe shoa comprise
et maintenant ces kepis de merde viennent lecher les bottes d' un avocat juif qu' ils ont oublié sur le quai a Drancy
L ARMEE FRANCAISE A TOUT D4 UNE ARMEE SAUF LE COURAGE ET L HONNEUR
injusthemis@hotmail.com
 
Boujour je voudrai etre ligoté et baillonné j ai pas internet voici mon numero de portable 06 64 47 58 19 envoiller moi un sms
 
Nouvelle adresse du blog : http://malebondage-redskinbd.blogspot.com/
Celui-ci a été désactivé !
 
Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien



<< Home
Bondage, Bondage strict, Incarcération, Séquestration, Bottes, Cuir, Latex, Skinheads, Motards, Uniformes, Cowboys, Chaps, Piercings, Tatoos, Ligotage, Exhib en laisse, photos et vidéos

Blog ami : KRISKUIR

Un autre blog ami : BONDISSIMO

A friendly blog : STRAIGHTJACKETED

Ma photo
Nom :
Lieu : Meuse, Lorraine, France

Mec cuir, look skin (de gauche), gay, partageant la vie de celui que j'aime depuis 1986, avec qui je partage mes fantasmes de bondage. Parfois je rencontre des mecs (Mais le mien reste le premier).
Je suis fétichiste cuir, latex, fingues de skin et autres mili, bikers, keupons. Donc je ne vois que les mecs lookés hards.
Pour les trips, j'aime la soumission/domination, le dogtraining et les rapports uro, le bondage strict, les plans kidnapping et séquestration, en cellule capitonnée ou prison, les cages, les bâillons, les cagoules, les sangles en cuir, les cordes et les chaines, les menottes et les fers, les camisoles de force et sacs de bondage, suspension, mise au pillori, les jeux de noeud coulant (en toute sécurité).
Je suis le soumis, mais pas larve ni esclave. Par contre le langage joue un rôle dans le jeu.
Le sexe est secondaire, alors ne vous inquiétez pas si je n'en demande pas.

ARCHIVES
2005.11 / 2005.12 / 2006.02 / 2006.03 / 2006.04 / 2006.08 /


Powered by Blogger